Le Curcuma

De nombreuses études valident ses incomparables vertus contre les troubles cardiovasculaires et gastro-intestinaux, les rhumatismes et même les cancers.

Les 5 principaux bénéfices

  1. Antioxydant puissant : grâce à ses composés actifs – curcuminoïdes – qui lui donnent sa couleur jaune, il aide à piéger les radicaux libres, responsables du vieillissement des cellules. Son efficacité est reconnue en cas de petit « coup de mou ».
  2. Hépato-protecteur : traditionnellement utilisé contre les troubles digestifs, il prévient l’inflammation du foie et de la vésicule biliaire. Sa consommation régulière diminue le taux de cholestérol et réduit l’oxydation des lipides sanguins.
  3. Antibactérien : en stimulant les défenses immunitaires, il se révèle utile dans un grand nombre d’infestions microbiennes.
  4. Anti-inflammatoire : il est efficace contre les douleurs articulaires, les rhumatismes, l’arthrose, sans produire les effets délétères des anti-inflammatoires allopahiques sur la paroi digestive.
  5. Anticancéreux : c’est l’épice anticancer par excellence, capable d’éviter la formation des tumeurs et de ralentir leur développement lorsque celles-ci sont formées.

Sous quelle forme ?

  • En infusion : faire bouillir 1 cuil. à café (0.5 à 1g) de rhizome séché dans 15 cl d’eau frémissante pendant 5 minutes. Laisser infuser 10 minutes et boire 1 à 3 tasses par jour avant les repas, 20 jours par mois, jusqu’à disparition des symptômes.
  • En poudre : en prévention, absorber 1/2 cuil. à café de curcuma mélangé à du poivre (1% de l’épice) et dilué dans 1/2 cuill. à café d’huile à chaque repas. Pour soulager, prendre 1 cuil. à soupe et, en cas d’inflammation aiguë, 4 cuil. à soupe.
  • En gélules : pour augmenter les effets de la curcumine, certaines formules l’associent à la pipérine du poivre noir ou à la broméline de l’ananas. 1 gélule matin, midi et soir pour le confort articulaire ou pour soulager les douleurs inflammatoires.

Remèdes maisons pour soins externes

  • Gargarisme : contre les maux de gorge, laissez infuser une dizaine de minutes 1 cuil. à café de poudre de curcuma dans un grand verre d’eau chaude. filtrer et procéder au gargarisme pour soulager laryngites, pharyngites et mauvaises toux qui empêchent de dormir.
  • Cataplasme : contre les inflammations et les petites blessures, incorporer 1 à 2 cuil. à soupe de curcuma dans un cataplasme d’argile verte. l’appliquer sur l’articulation ou le muscle concerné. Ses propriétés bactéricides en font aussi un excellent antiseptique contre les coupures. Attention, le curcuma est un colorant indélébile . Pour vos compresses , prendre des linges propres qui ne craignent plus rien !

Gare aux contre-indications 

À très fortes doses, le curcuma est déconseillé sans avis médical aux personnes prenant anticoagulant et antiplaquettaire, en cas d’ulcère gastroduodénal, calculs biliaires,et aux femmes enceintes.

Vous aimerez également